Présentation du De Re Aedificatoria




Les livres VI à IX traitent des ornements. Le livre VI énonce des généralités valables pour tout type
d’édifice. Les livres VII à IX traitent des ornements propres à chaque type d’édifice, du temple aux
maisons particulières, en passant par les édifices publics. Le livre X est un peu à part. Il est consacré
aux réparations que l’on peut apporter aux ouvrages réalisés.
À part le dernier livre, l’ensemble se compose selon la triade vitruvienne soliditas, utilitas, venustas.
Alberti mentionne plusieurs fois ces catégories dans le texte, soit en les reprenant explicitement, soit
en leur substituant des termes plus généraux : necessitas pour soliditas, commoditas pour utilitas.
Tout comme celui de Vitruve, le livre d’Alberti est composé de dix livres. Le premier s’intitule De
Architettura, le second De Re Aedificatoria. Sans entrer dans une étude détaillée des apports de l’un à
l’autre, notons pour l’instant que s’il revient à Vitruve d’avoir formulé cette fameuse triade6, on doit à
Alberti de l’avoir élevée au rang de principe organisateur du traité architectural.